Comment le cou est-il structuré ?

Votre cou et votre dos sont constitués de petits os appelés les vertèbres. Ceux-ci sont empilés les uns sur les autres pour former la colonne vertébrale.

La colonne vertébrale soutient votre tête et protège la moelle épinière. C’est la principale structure qui relie le réseau de nerfs dans tout votre corps. Les messages nerveux voyagent le long de ce réseau en envoyant des sensations, telles que la douleur, à votre cerveau.

Les sept premiers os de la colonne vertébrale forment votre cou, et sont appelés les vertèbres cervicales. Les os sont reliés entre eux par ce que l’on appelle des articulations facettaires. Ce sont de petites articulations entre vos vertèbres qui, avec les muscles de votre cou, vous permettent de bouger votre tête là ou vous le souhaitez.

Entre les vertèbres se trouvent des disques de cartilage appelés les disques intervertébraux. Ces disques agissent comme des amortisseurs et donnent à la colonne vertébrale sa flexibilité. 

Le mal de cou (appelé cervicalgie) est une affection très courantes, qui touchera 7 personnes sur 10, de façon régulière ou ponctuelle. Le paradoxe est que tout comme le mal de dos, il s’agit d’une des affections les plus facilement évitable.  

Prévenir et soulager le mal de cou à la maison

La plus part des maux de cou sont lié à une mauvaise posture usante pour vos articulations et vos muscles dorsaux dans le temps.

Dans la majorité des cas, la douleur disparaitra d’elle même avec le temps. 

Néanmoins, pour éviter d’être sujet à la cervicalgie, il est important que vous vous forciez à avoir de bonnes habitudes posturales au quotidien. En effet, essayez d’avoir tout le temps une posture saine et naturelle. 

Quelques idées de situations usantes pour vos cervicales : 

  • Quand vous êtes assis devant votre ordinateur 
  • Quand vous conduisez penchez sur votre volant
  • Quand vous lisez
  • Quand vous dormez également, essayez de ne pas avoir de pression sur vos cervicales

Notre vie quotidienne est remplie de nouvelles mauvaises habitudes qui favorisent l’adoption d’une mauvaise posture. 

Quand vous ressentez une tension au niveau de votre nuque, vous pouvez faire quelques étirements pour libérer les tensions cervicales en tournant par exemple doucement la tête de chaque côté ou en utilisant un dispositif d’étirement cervical orthopédique. 

Les personnes souffrant de spasmes musculaires déclarent que l’application de chaleur sur la zone atteinte est particulièrement apaisante.

Les maux de cou nécessitent parfois un traitement. Plusieurs techniques alternatives existent. Parmi les plus courantes il y a la kinésithérapie, les massages, l’électrothérapie. Renseignez-vous pour savoir laquelle de ces techniques est la plus adapté à votre pathologie. 

Des pommades et gels anti-inflammatoires non stéroïdiens, de l’ibuprofène ou de l’aspirine peuvent être également conseillés pour réduire la sensation de mal-être. 

Votre médecin ou votre kinésithérapeute saura vous conseiller sur des alternatives pour vous prévenir des douleurs au cou. 


Quand consulter un médecin
Si votre douleur au cou dure plus de quelques jours, vous devez consulter un professionnel de la santé. 

Vous pouvez envisager une consultation si :

  • Vous avez des symptômes autres que la douleur et la raideur
  • Vous avez des douleurs, des picotements, des engourdissements ou des sensations de faiblesses dans les bras ou les jambes
  • Vous ressentez une douleur aiguë et brutale, après une chute ou une blessure
  • Vous êtes soudainement atteint d’une raideur de la nuque ainsi que des difficultés à lever les deux bras au-dessus de la tête.

En effet, même si la majorité des douleurs au cou sont bénignes,  des causes plus rares ou plus graves peuvent-être responsables de votre mal. Parmi les plus communes, l’on retrouve : 

  • Une fracture
  • Une infection
  • Une tumeur
  • Une inflammation (qui peut cacher une maladie comme la spondylarthrite ankylosante ou la méningite)

Conclusion : 

Vous savez maintenant comment appréhender votre mal de cou. Gardez en tête que la meilleure solution pour éviter les douleurs chroniques, c’est la prise de conscience et l’adoption d’une posture saine. Ainsi, dès le moment ou vous commencez à ressentir une gêne (et même bien avant), tenez votre corps correctement, votre dos droit et respectez la courbure naturelle de votre cou, votre santé vous en remerciera sur le long terme. 

santepratique.ch | Le portail romand des thérapies naturelles et alternatives