Capitale pour l’organisme, cette vitamine intervient dans les phénomènes d’oxydo-réduction. Anti-infectieuse, tonifiante, elle participe à la destruction des toxines, à l’utilisation du fer, à l’action des surrénales. Elle influence également le fonctionnement de la thyroïde et du corps jaune de l’ovaire. Elle maintient la résistance des capillaires, et est pourvue de propriétés désensibilisantes. Permet la fixation du calcium sur l’os. Augmente l’absorbtion intestinale du fer.

Indications principales

Scorbut et ses formes larvées : hémorragies des gencives, stomatites, troubles du système osseux, de la coagulation sanguine, dans les maladies infectieuses de toutes natures, dans les états de surmenage physique et intellectuel, les convalescences, la grossesse, l’allaitement, les allergies, intoxications diverses et médicamenteuses, certaines dermatoses (psoriasis), les carence en fer, la cicatrisatin des plaies, les fractures.

Sources naturelles

Tous les végétaux frais, particulièrement dans le chou, les tomates, persil, cerfeuil, estragon, oignon, salades, radis, poivron, citron, orange, pamplemousse, les fruits acides, les châtaignes, le fruit de l’églantier, le pollen… Absente dans les légumineuses sèches (haricots, lentilles, fèves…), les amandes, noix, noisettes, céréales, elle apparaît toutefois lors de la germination de ces graines.

Carence

Avitaminose C : apparition du scorbut, caractérisé par : abattement, ulcérations et hémorragies gingivales, déchaussement des dents, fétidité de l’haleine, chute des cheveux et parfois des ongles. La peau devient sèche et est marquée sur le tronc et les membres inférieurs de taches jaunes, vertes ou rouges. Les genoux gonflent, les muscles sont contracturés.

La respiration devient pénible (suppurations pulmonaires, tuberculose). Les dents tombent, les os sont le siège de déminéralisation et de caries. Les ecchymoses s’étendent et donnent lieu à des hémorragies parfois mortelles.

Le corps, finalement, entre en putréfaction.
Cette affection ne se voit plus de nos jours, mais on peut rencontrer de nombreux états larvés dus aux erreurs alimentaires (insuffisance des crudités, abus des conserves).

Excès

Excitation, difficultés d’endormissement, diarrhées, attaque l’émail des dents.
Hypervitaminose C : facteur de stérilité. Pendant la grossesse, facteur d’avortement.
Pas de contre-indication pour des doses inférieures à 1’000 mg par jour.

Remarque

La dose quotidienne théorique nécessaire estimée : nourrisson 30 mg, enfant 30 à 100 mg, adulte 100 à 200 mg, sauf pendant certains états : fatigue physique ou intellectuelle, grossesse, allaitement, maladies infectieuses, interventions chirurgicales, qui nécessitent 200 à 1’000 mg par jour.

santepratique.ch | Le portail romand des thérapies naturelles et alternatives