Pas facile pour les papas et les mamans de cohabiter avec un adolescent. Il s’agit d’un âge particulier et les tensions entre jeunes et parents sont fréquents. Ces derniers peuvent se demander si, dans certains cas, ils ne devraient pas envoyer leur progéniture chez un psychologue. Est-ce qu’ils s’inquiètent trop ? Est-ce qu’au contraire ils ne sont pas assez attentifs aux éventuelles souffrances de leur enfant ? Nous allons vous donner quelques pistes.

Les parents connaissent l’adolescent

Ce que nous disent les professionnels et qui peut paraître étonnant, c’est qu’au fond les parents sont les personnes qui connaissent le mieux l’adolescent. Lorsqu’ils se rendent chez un psychologue et que celui-ci leur fait ses observations et leur donne ses recommandations, il est rare qu’ils soient surpris. « En réalité, il s’agit plutôt d’un soulagement pour eux. 

Cela signifie qu’au fond ils avaient compris que leur ado allait mal, mais qu’ils ne savaient pas comment réagir. L’expertise d’un professionnel est donc fondamentale » comme le souligne Sonia Ciotta, psy à Genève pour les familles.

Une grande variété de problèmes

Un autre problème pour les parents est que les troubles des adolescents sont très nombreux. Citons la consommation de drogue et d’alcool, l’agressivité, des problèmes de comportement et de développement. La liste est longue ! Dès lors, les parents ne peuvent pas forcément trouver des solutions en discutant avec d’autres parents dont les adolescents auraient peut-être également des problèmes, mais pas de même nature. 

C’est là tout l’intérêt d’un professionnel, psychologue spécialiste des adolescents, qui connaîtra parfaitement les différentes difficultés et les troubles variés qui peuvent toucher les jeunes gens.

Les principaux troubles des adolescents

Même s’il serait vain de tenter une liste exhaustive des troubles de l’adolescent, nous allons citer les plus fréquents.

Troubles alimentaires

Les adolescents sont nombreux à avoir des troubles alimentaires. À cet âge, ils se posent beaucoup de questions sur leur corps et peuvent être perturbés par ce qu’ils voient dans différents médias. Ils ont l’impression qu’ils ne correspondent pas au standard ou tout simplement à ce qu’ils voudraient être. Ils prennent alors d’eux-mêmes des décisions extrêmes dont leur corps va souffrir, mais également leur mental. A lire aussi : « Détecter les troubles alimentaires chez les adolescents »

Phobie sociale

Les adolescents peuvent être stressés à l’idée de se retrouver en groupe. Ce stress se manifestera de différentes façons, par exemple avec des difficultés respiratoires. Les conséquences peuvent être graves, avec un sujet qui ne souhaite que rester enfermé dans sa chambre. A propos de la phobie sociale : lire sur wipédia

Anxiété

Les adolescents ressentent beaucoup de pression. Ils veulent être populaire auprès de leurs camarades, ils ont peur de décevoir leurs parents dans le domaine scolaire, etc. Cette pression amène inévitablement du stress, de l’anxiété. 

Cela peut se manifester de manières différentes, raison pour laquelle il n’est pas toujours aisé d’identifier le problème. Il peut s’agir de troubles du sommeil, d’agressivité et bien plus encore. Ces symptômes n’ont pas forcément pour origine une anxiété, il convient donc de ne pas se livrer à des conclusions hâtives mais plutôt à d’aller voir un psychologue.

Dépression

Pas facile de détecter la dépression chez un adolescent. À cet âge, on ne parle pas toujours beaucoup, notamment avec ses parents, et cela n’indique pas forcément un trouble. Il convient, dans tous les cas, d’être très attentif au problème, puisqu’il peut mener au suicide. 

Chez l’adolescent, voici des comportements qui peuvent indiquer une dépression :

  • Agressivité ;
  • Abus d’alcool, de drogue ;
  • Désintérêt pour l’école, pour les loisirs ;
  • Irritabilité ;
  • Tristesse, idées sombres ;
  • Trouble du sommeil et/ou de la concentration ;
  • Violence.

Comment vous l’aurez sûrement remarqué, il n’y a pas de frontière absolue entre les différents troubles et les symptômes. Tous ces éléments doivent surtout constituer des alertes pour les parents et les proches. Ensuite, l’idéal est de travailler avec un professionnel qui saura décrypter au mieux la situation et trouver des solutions pertinentes.

santepratique.ch | Le portail romand des thérapies naturelles et alternatives.
Attention:  le site n'a pas pour mission d'établir un diagnostic ni de se substituer aux médecins.